Thomas Toth – Coureur de fond

Traduction de l’article « Thomas Toth – Long Distance Runner »

https://aseaathletes.co/wp-content/uploads/2017/12/Toth_2.jpgAnnées de compétition : 15

Années d’utilisation d’ASEA : 2

Produit ASEA préféré : ASEA REDOX

Routine ASEA : Je commence ma matinée avec ASEA REDOX avant mon petit-déjeuner. Je l’utilise immédiatement après mes courses du matin et de l’après-midi, et encore une fois avant de me coucher. J’utilise également le système de soins avancés RENU dès le matin et chaque fois que je prends une douche.

 

 

 

Expérience ASEA :

« Du point de vue de la performance, j’ai constaté qu’ASEA REDOX m’aide à récupérer et à me préparer mieux que tout autre produit que j’aie jamais utilisé. Lorsque j’obtiens mon kilométrage hebdomadaire jusqu’à 120 – 140 milles par semaine, il est essentiel de faire le plein d’essence.
Je cours à l’extérieur 365 jours par an, et les éléments ont un impact sur ma peau. La chaleur peut causer des éruptions et le froid peut vraiment assécher votre peau. J’ai découvert que l’utilisation du système RENU Advanced Skin Care System a vraiment aidé ma peau et est maintenant le seul produit de soins de la peau que j’utilise en toute confiance. »

 

La première fois que Thomas a essayé ASEA REDOX, c’était pendant un stage d’entraînement en altitude. Un partenaire d’entraînement avait laissé derrière lui quelques produits pour aider les autres athlètes, dont une bouteille d’ASEA REDOX.

« Avant d’essayer, je me suis assuré de faire des recherches. J’ai trouvé que le produit est incroyable et qu’il pourrait être bénéfique pour les athlètes de mon niveau dont les cellules sont toujours en train de se désintégrer « , dit Thomas.

 

Thomas a commencé la compétition très jeune et a grandi dans une famille où la course à pied était le sport prédominant, surtout après que Donovan Bailey du Canada ait remporté l’or olympique aux Jeux olympiques d’Atlanta en 1996.

Son amour pour la course à pied s’est maintenu tout au long de ses études secondaires et il a eu la chance d’obtenir une bourse d’études complète à l’Université Cameron à Lawton, Oklahoma. Il a déménagé en Oklahoma en janvier 2012 et bien qu’il n’ait pas connu de succès immédiat, avec l’aide de l’équipe d’entraîneurs, il a pu s’améliorer régulièrement. En dernière année, il était champion de la conférence de la NCAA ainsi que de la NCAA All-Conference, All-Region et All-American.

À l’obtention de son diplôme en mai 2015, la décision de commencer à concourir et de passer à un marathon avait été prise par lui et son entraîneur. En janvier 2016, il a fait ses débuts en demi-marathon à Houston, au Texas, avec un chrono de 64:26, ce qui le qualifierait non seulement pour les championnats du monde de demi-marathon, mais ce serait aussi le 9e meilleur temps de l’histoire canadienne.

Le succès continue de suivre Thomas. En novembre 2016, il a été sélectionné pour les championnats du monde de cross-country 2017 à Kampala, en Ouganda.

En mai 2017, il a fait ses débuts en marathon à Hambourg, en Allemagne, avec un chrono de 2:18:58 et s’est qualifié pour les championnats d’athlétisme de 2017 à Londres, en Angleterre, où il serait le meilleur finaliste canadien.

Le magazine canadien Running l’a même qualifié de « l’un des coureurs de fond les plus fascinants du Canada ».

La personne derrière l’athlète :

« En dehors de l’activité sportive de la course à pied, ma femme et moi aimons voyager. Comme beaucoup de mes compétitions nous amènent à l’étranger pour de longues périodes, nous avons eu la chance d’apprécier et d’expérimenter différentes cultures ensemble. »