Qui sommes-nous ?

Persuadée que ma santé est de ma responsabilité, je m’intéresse aux approches naturelles de soin dans le respect de la physiologie. Pour moi, le « père de la médecine moderne », a posé les bases de cette démarche.

Une bonne introduction à la voie que je présente ici est de rappeler ce que disait Hippocrate ; La loi, VII – IVe s. av. J.-C.

Hippocrate

«La force qui est en chacun de nous est notre plus grand médecin.»

 

En effet, pour le«vieil Hippocrate» (env. 460-377 av J.-C.), la maladie est un processus corporel sous influence combinée de facteurs environnementaux (air, eaux, lieux), de l’alimentation et des habitudes de vie.

Pour élaborer ses traitements, Hippocrate expliquait que la nature possède en elle-même des forces de guérison. Le rôle principal du médecin, pour lui, était d’aider la nature à faire son travail plutôt que de la diriger arbitrairement.

Si cette démarche fait écho chez vous, vous découvrirez une approche qui est à la base de l’état de santé des corps vivants, qu’il s’agisse du règne animal et végétal : la santé cellulaire.

Nous avons tendance à oublier que les corps vivants ont la faculté de s’auto-réparer, la capacité d’auto-guérison, exemple en est de la cicatrisation des plaies. Ces facultés, il est vrai, sont mises bien à mal dans notre monde soumis à la multiplication des pollutions de toutes sortes, notamment des sols, des eaux, de l’air ; éléments, comme l’avait vu Hippocrate, qui influencent notre santé.

Il existe cependant des antidotes à cette situation problématique : c’est ce que nous allons vous présenter.

Dans un organisme en bonne santé, les cellules qui communiquent entre elles, entre autres facultés, composent des tissus sains formant des organes en bon état de fonctionnement, qui eux-même travaillent en relation afin d’assurer les grandes fonctions de l’organisme au sein de systèmes opérationnels.

Tous les niveaux sont interdépendants :

 

 

Voulez-vous en savoir un peu plus sur «nouvelle discipline des sciences du vivant»1 qui se réfère à la signalisation redox dans la recherche des causes premières des dysfonctionnements et comme solution pour favoriser la santé et la longévité ?

  1. Michel TOLEDANO, Institut de Biologie Intégrative de la Cellule. NDR[]
Translate »